Passer à coté de sa vie : 3 symptômes « d’autodestruction »

« Toute structure qui ne suit pas sa raison d’être s’auto-détruit »est une expression connue depuis la Grèce antique: en est-il de même pour nous lorsque nous ne la suivons pas?

Voici 3 symptômes qui montrent que nous ne suivons pas notre raison d’être :

–          La fatigue qui peut aller jusqu’au « Burn out »

–          La frustration et donc l’irritabilité

–          Le sommeil non réparateur et l’insomnie


1.La fatigue ou le « Burn out » :

En effet, lorsqu’une personne se sent fatiguée, ou a la sensation de rentrer dans un « burn out », c’est évidemment qu’elle ne suit pas quelque chose qui lui fait « oublier la fatigue » comme on dit!
C’est plutôt qu’elle « prend sur elle » pour continuer dans une direction, pour accomplir un but qui peut lui sembler précieux, ou même vital. Mais si cette personne pouvait s’arrêter un instant dans sa course effrénée où elle se sent souvent super « busy »( occupée), toujours débordée, dans un état physiologique orthosympathique (de stress) quasi constant, si cette personne pouvait prendre du recul, elle s’apercevrait que concrètement, elle ne fait pas ce qu’elle aimerait vraiment !
Lorsque je fais quelque chose que j’adore: je me ressource!
Un de mes patients qui avait un taux anormalement bas de plaquettes sanguines avait pour passion la course automobile. Alors qu’après quelques tours de piste la plupart des pilotes s’essoufflait; lui s’était ressourcé, il était mieux et plus « frais » après l’effort qu’avant! Normal: par ce qu’il fait ce qu’il aime; il a tendance à se ressourcer! Si la course a de la valeur pour lui, alors ce qui parait un effort pour d’autre, sera un forme de repos pour lui.
Il ne vous reste plus alors qu’à trouver ce qui vous fait du bien, ce qui vous est naturel de faire pour vous ressourcer: de suivre ce pour quoi vous êtes fait, votre vraie nature, votre raison d’être!
Ainsi vous ne sentirez pas le temps passer ni la fatigue arriver. La fatigue et le « burn out » sont des symptômes évidents qu’on ne suit pas sa raison d’être.

2. La frustration et l’irritabilité

« Par amour pour nous »,  notre corps nous indique par ce genre de « symptômes/messages » plus ou moins fort et insistant, allant de la frustration légère à la profonde colère, que nous passons à coté de quelque chose d’essentiel! Afin de nous réveiller à ce que l’on souhaite vraiment au fond de nous!
Le symptôme le plus fréquent que j’ai pu observer en plus de 25 ans de clinique, d’une personne qui ne suit pas sa raison d’être, est le report sur son entourage de la frustration de passer à cote de sa vie…Cette frustration conduit à des situations regrettables comme des divorces, des conflits, des tensions, car elle engendre une grande irritabilité qui impacte nos relations avec nos enfants, nos partenaires de vie, nos collaborateurs ou associés, nos amis, nos parents… Suivre sa raison d’être permet  de combler ce que l’on a vraiment au fond de son cœur et donc de ne pas créer cette frustration qui va notamment nuire à notre « en-tout-rage ».

3. Le sommeil non réparateur et linsomnie

Au moment où nous sommes censés nous reposer, nous ressourcer, au moment de s’endormir, certaines questions essentielles à propos de notre journée passée avec son cocktail de stress et de problèmes à résoudre, peuvent agiter notre esprit et perturber notre sommeil. La nuit est d’ailleurs,  à l’instar de toute fin de cycle symbolique, comme la fin d’une journée ou d’une année, propice à réveiller un réflexe de vie profond qui s’active pour nous rappeler que le temps passe. « Quand allons-nous vivre les choses essentielles pour nous» qui nous tiennent à cœur ?  Quand allons-nous nous débarrasser de ce qui encombre notre existence? Pouvons-nous vraiment continuer comme ça? Comme avant? Dans un état plus ou moins navrant et frustrant? Ou bien est-il temps de nous réveiller à ce que nous aimerions vraiment?  Voici, le genre de questions qui peut nous perturber la nuit et nous conduire à l’agitation nocturne. Une « insomnie qui a une vraie raison d’être », celle de nous réveiller à notre vraie valeur, en nous invitant à réfléchir à un changement souhaitable de direction! Pour nous rapprocher de notre véritable raison d’être et de ce qui nous procurera le « sommeil du juste », le sommeil de celui ou celle qui a rendu justice à l’appel de son cœur, le sommeil réparateur et bienfaiteur que l’on vit après une journée pleinement satisfaisante!

Il est essentiel d’écouter ces symptômes qui nous invitent à découvrir d’avantage sa raison d’être pour ne pas « s’auto-détruire » et pour ne pas avoir de regrets à la fin de sa journée …voire à la fin de sa vie.

Je vous invite à joindre le groupe Facebook « devenez ce que vous êtes : un droit pour tous», pour répondre à vos questions, vous aider à appliquer vos droits : http://www.facebook.com/groups/devenezcequevousetes/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :